Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

Bienvenue chez CENTURY 21 A.A.I. Immobilier, Agence immobilière LIMOGES 87000

L'actualité de CENTURY 21 A.A.I. Immobilier

Cérémonie de remise de décrets de Naturalisation Française à la Préfecture de Limoges, j'y étais et savez vous pourquoi ?

Publiée le 15/11/2012

 

Sous les "Or de la République", dans la Salle des Maréchaux à la Préfecture de Limoges, aujourd'hui 15 novembre 2012, 101 adultes et 24 enfants étaient conviés à la la remise de de leur décret de naturalisation et de réintégration dans la Nationalité Française.

Nous avions une bonne raison d'y assister savez vous pourquoi ?

et bien parce Anna Grygorchiuk était conviée pour recevoir son décret...  Elle est désormais Française ! 

 

Cette belle salle des Maréchaux au premier étage de la préfecture de Limoges, que l'on découvre rarement sans y être invité était comble

"La naturalisation est une étape juridique décisive du processus d'intégration dans la communauté française d'un étranger qui a fixé durablement sa résidence en France" rappellait Mr ALain CASTANIER, sous-Préfet, secretaire Général de la Préfecture de la Haute Vienne.

Anna et tous les autres, se sont vu rappeller les valeurs, les droits et les devoirs de la République qu'implique le fait de devenir citoyen Français

 

Pendant que ce préparait dans le petit salon qui donne sur les jardins de la Préfecture le pot de bienvenue qui a rassemblé les élus des communes venus souhaiter la bienvenu au nouveaux Citoyens habitants leur commune

sous le regard de Thomas Bugeaud,

Les droits sont par exemple : ceux de voter, de devenir élu du territoire national ou européen..

Les devoirs sont notamment : respecter les valeurs de la République  : Liberté, Egalité, Fraternité

                                           respecter les lois Françaises notamment en ce qui concerne les actes de la vie privée.... ou les contributions au fonctionnement des institutions nationales et  le Sous-Préfet de rappeller non sans une pointe d'humour notamment "les Impôts" :)

le moment attendu, la remise de son décret par la représentante de la Mairie de Limoges accompagnée du Sous-Préfet...   je suis fière de vous Anna, quel beau parcours que le vôtre !

en attendant l'heureux événement qui verra le jour en 2013... !

encore Bravo, c'est une vraie belle intégration....  toute l'équipe est fière de vous....  !

 

et pour vous

l'allocution de M. ALAIN CASTANIER, secrétaire Général de la préfecture de la Haute Vienne
(seul le prononcé fait foi)

Mesdames et Messieurs les Parlementaires, Maires et élus,
Mesdames, Messieurs,

 

C'est avec un très grand plaisir que je vous accueille aujourd'hui à la préfecture de Limoges, Maison de la République, pour vous souhaiter la bienvenu dans notre communauté nationale. Cette journée est pour vous l'aboutissement d'un parcours qui a débuté avec votre arrivée sur le sol Français.

 

En 2011, ce sont près de 90 000 étrangers, qui sont devenus Français :
                - 47 000 adultes à titre individuel (art 21-15 du code civil)
                - 21 000 par mariage avec un français (art 21-2 du code civil)
                - 21 000 enfants du fait de la naturalisation de leurs parents.

En Haute Vienne, 427 personnes ont été naturalisées en 2011

                - 249 adultes à titre individuel
                -  57 adultes par mariage avec un conjoint français
                - 121 enfants du fait de la naturalisation de leurs parents.

Cette cérémonie concernent 101 personnes adultes soit à titre individuel, soit à titre du mariage et 27 enfants pour la période du 1er Janvier au 30 septembre 2012 en Haute Vienne.

 

Si vous êtes ici aujourd'hui, c'est que vous avez accompli un vrai parcours d'intégration, souvent long, avant de pouvoir accéder à la nationalité française. La naturalisation est une prérogative souveraine de l'Etat qui s'exerce conformément à la tradition républicaine, à la fois dans un esprit d'ouverture et dans un estprit de sélection. Ouverture, car pour accéder à la ntaionalité, il n'y a aucune discrimination politique, ethnique ou religieuse, aucune barrière quantitative, aucun quoto fondé sur tel ou tel critère arbitraire. Mais s'il y a ouverture, il y a aussi sélection, sélection républicaine fondée sur les mérites de chacun.

Tout d'abord la connaissance et la pratique de la langue française. Il ne peut y avoir de véritable intégration sans maîtrise de la langue commune de la nation, tout simplement parce qu'il ne peut y avoir d'intégration sans communication et échange avec tous ceux qui vivent dans ce pays. Je vous invite à continuer à progresser dans votre connaissance du français et à porter haut, pour vous-même et vos enfants, les valeurs de l'éducation, de la connaissance et de la culture.

 

Deuxième critère pour accéder à la nationalité, c'est le respect des lois et des règles de notre République. C'est essentiel, car respecter les lois, c'est fondamentalement respectr les autres. Il n'y a pas de société sans règles, il n'y a pas de droits sans devoirs. Maintenant que vous êtes pleinement français, vous devez continuer à vivre en bons citioyens, dans le respect des lois, dans le respect des autres, dans la solidarité et la fraternité. Vous devez également être prêt à défendre votre pays en cas de conflit.

 

Le troisième élément qui a permis votre naturalisation, c'est votre insertion professionnelle. Par votre travail et vos revenus, vous subviendrez à vos besoins, et à ceux de votre famille, et vous contribuerez au fonctionnement des institutions nationales par l'acquittement de l'impôt.

 

Mais enfin, et surtout, si vous êtes devenu Français, c'est parce que vous avez adhéré aux valeurs de notre République. Car devenir français, ce n'est pas une simple formalité administrative, c'est un acte qui engage. Devenir Français, c'est fondamentalement adhérer aux valeurs résumées dans la devise "Liberté, Egalité, Fraternité". Ces valeurs, et les droits qu'elles affirment, ne vont pas de soi. Ils ont été conquis et consolidés par les générations qui nous ont précédé. Notre devoir, votre devoir maintenant, c'est non seulement de les respecter, mais aussi de les faire vivre.

 

Votre démarche constitue également un choix de société avec ses règles fondamentales. J'en retiendrai deux essentielles : l'égalité des sexes et la laïcié. La femme jouit en France des mêmes droits que les hommes et elle participe pleinement et librement à la vie économique et sociale.

 

QUant à la laïcité en France, c'est le principe selon lequel chacun d'entre nous peut exercer librement le culte de son choix dans le respect des convictions d'autrui.

 

A l'heure où vous entrez dans notre communauté nationale, il vous appartient de devenir les plus ardents défenseurs de ces valeurs et de les faire partager autour de vous, en France comme à l'étranger.

 

A partir de ce jour, vous êtes des citoyens français et donc vous avez le droit de voter, d'être éligible ou encore d'accéder à la fonction publique. Je vous encourage à exercer pleinement les droits civiques qui sont désormais les vôtres car la vie démocratique dépend de l'engagement de chacun d'entre nous. En devenant citoyen français, vous devenez aussi citoyen de l'Union Européenne.

 

En ce jour particulier qui marque votre accession à la nationalité française, je veux formuler un souhait : que nos institutions républicaines, forment le cadre propice de votre épanouissement personnel et qu'elles vous permettent d'être pleinement citoyen français.

 

Au nom de la République Française, je vous souhaite, Mesdames, Messieurs, la bienvenue dans notre communauté Nationale.

Notre actualité